fbpx
La Porte à La Vie

La Porte à La Vie

Merveilleux

Jésus est la clé pour trouver Dieu, apprenons plus sur Lui. Le Seigneur Jésus-Christ était véritablement unique: né d’une mère humaine, mais avec Dieu comme son père biologique [1]. Jésus-Christ était donc pleinement Dieu [2] et pleinement Homme [3]. Dieu est un en essence, et en même temps trois en personne: Dieu le Père, Dieu le Fils Jésus Christ et Dieu le Saint-Esprit sont un [4].

Dieu étant un et trinitaire en même temps, explique pourquoi Dieu déclarait que personne ne peut le voir et vivre [5], et pourtant, même dans l’Ancien Testament certaines personnes ont vu apparition visible de Dieu [6]. Le Seigneur Jésus [7], étant le représentant du Dieu le Père sur la terre, apparût comme l’Ange du Seigneur dans le temps de l’Ancien Testament. Tout cela peut sembler assez difficile à comprendre avec notre esprit … mais après tout, ce n’est pas pour rien que l’un des Noms du Seigneur Jésus est “Merveilleux” [8]!

Pour être très clair: Jésus-Christ n’est pas un autre Dieu, mais Lui et Dieu le Père, sont un [9]. Jésus-Christ est le Fils de Dieu [10] et le vrai reflet de Dieu le Père [11].

Promesses tenues

Le Seigneur Jésus-Christ était et est le Messie d’Israël. Il a rempli toutes les prophéties de l’Ancien Testament. Il est né à Bethléem [12] et Il est le Fils de David [13]. Légalement Jésus-Christ était le premier fils de son père non biologique terrestre Joseph (ligne royale par le fils du roi David Salomon [14]), donc l’héritier officiel du trône du roi David. Biologiquement Jésus est aussi descendu du roi David, à travers la ligneé de sa mère (par le fils du roi David Nathan [15]). Le livre de Daniel a même prédit le moment exact où le Messie serait “exclu”: la seule personne possédant les qualifications nécessaires en cette période de temps spécifique était Jésus-Christ [16]. Jésus-Christ était bien le Messie (en grec “Christos”) comme Il l’a affirmé l’être [17]. Le 1er siècle Romano-Juive historien Flavius ​​Josèphe a correctement écrit dans ses livres historiques, que Jésus était le Christ [18]. En outre: Jésus-Christ a prouvé Qui Il était par ce qu’Il a fait: la guérison de tant des malades et Il a même trois fois élevé une personne de la mort à la vie [19].

L’Agneau pur et juste

Étant le Serviteur du Seigneur, Jésus-Christ était venu sur terre vivent une vie dans l’obéissance à Dieu [20]. Dieu avait un plan spécifique, qu’Il avait déjà révélé dans l’Ancien Testament: Il voulait sacrifier Son Fils, le Seigneur Jésus-Christ, afin d’obtenir le pardon pour les péchés du peuple [21]. Seul un homme juste sans péché pouvait faire ce travail [22]. Dieu est saint et juste: il ne peut donc pas fermer les yeux pour les péchés, comme expliqué précédemment. Seul le sacrifice et le sang d’un Homme complètement innocent et pur, sans péché, pourrait être la solution pour pardonner les péchés [23]. Le seul Homme ayant toutes les qualifications requises … était son propre Fils unique, le Seigneur Jésus-Christ.

Jusqu’à la crucifixion de Jésus-Christ un agneau était sacrifié dans le temple de Jérusalem pour les péchés du peuple [24]. Étant le seul Humain jamais sans péchés, Jésus était l’Agneau parfait de Dieu [25]. Son sacrifice sur la croix était parfait et complet [26]. Jésus a versé son sang en mourant sur la croix, voilà comment il a obtenu le pardon pour les péchés de tous les gens qui croient en Lui [27].

Après la croix, Jésus n’est pas resté mort. Il est ressuscité de la mort après trois jours [28] et Il vit maintenant dans le ciel à la droite de Dieu [29]. Il est le Seigneur vivant de tout, ayant toute autorité dans les cieux et sur la terre [30].

Votre Juge ou votre Sauveur

Au moment de sa vie sur la terre, Jésus-Christ a été rejeté et non communément admis, même s’il était en effet le Messie. En ce temps-là, il est venu comme le Serviteur souffrant du Seigneur, sacrifiant sa propre vie pour sauver toute personne qui croit en Lui de ses péchés. Dans l’avenir, Jésus-Christ reviendra, visible aux yeux de tous [31]. Mais cette fois, ce sera comme le grand Roi des rois et Seigneur des seigneurs [32]. Et un jour, tous les gens vont reconnaître que Jésus Christ est Seigneur [33]. Vous aussi, même si vous ne le croyez pas en ce moment-ci.

Assurez-vous de connaître Jésus-Christ et de recevoir le pardon de vos péchés. Il dépend de votre choix pendant cette vie sur terre, pour savoir comment vous le connaîtrez dans votre futur: soit au ciel avec votre Sauveur en Seigneur, soit comme votre Juge [34].

C’est parce qu’Il vous aime, que Jésus-Christ a sacrifié sa vie pour vous. Comment réagissez-vous à un tel grand Amour?

Quel Est Votre Part?

[1]

Voici de quelle manière arriva la naissance de Jésus-Christ. Marie, sa mère, était fiancée à Joseph; or, avant qu’ils aient habité ensemble, elle se trouva enceinte par l’action du Saint-Esprit. (Matthieu 1:18)

… un ange du Seigneur lui apparut dans un rêve et dit: «Joseph, descendant de David, n’aie pas peur de prendre Marie pour femme, car l’enfant qu’elle porte vient du Saint-Esprit. Elle mettra au monde un fils et tu lui donneras le nom de Jésus car c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés.» (Matthieu 1:20-21)

L’ange lui répondit: «Le Saint-Esprit viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra sera appelé Fils de Dieu. (Luc 1:35)

Dès qu’il fut baptisé, Jésus sortit de l’eau. Alors le ciel s’ouvrit [pour lui] et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Au même instant, une voix fit entendre du ciel ces paroles: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé, qui a toute mon approbation.» (Matthieu 3:16-17)

[2]

Le Fils (= Jésus Christ) est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. (Colossiens 1:15)

Au commencement, la Parole existait déjà. La Parole était avec Dieu et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Tout a été fait par elle et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. (Jean 1:1-3)

Et la Parole s’est faite homme, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père. (Jean 1:14)

Je suis sorti du Père et je suis venu dans le monde; maintenant je quitte le monde et je retourne vers le Père.» (Jean 16:28)

Après avoir autrefois, à de nombreuses reprises et de bien des manières, parlé à nos ancêtres par les prophètes, Dieu, dans ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils. Il l’a établi héritier de toute chose et c’est par lui aussi qu’il a créé l’univers. Le Fils est le reflet de sa gloire et l’expression de sa personne, il soutient tout par sa parole puissante. Après avoir accompli [au travers de lui-même] la purification de nos péchés, il s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts. (Hébreux 1:1-3)

En effet, auquel des anges Dieu a-t-il déjà dit: Tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui? Et encore: Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils? Par contre, lorsqu’il introduit le premier-né dans le monde, il dit: Que tous les anges de Dieu se prosternent devant lui! (Hébreux 1:5-6)

Mais Il (= Dieu) dit au Fils: Ton trône, ô Dieu, est éternel. Le sceptre de ton règne est un sceptre de justice. Tu as aimé la justice et tu as détesté la méchanceté; c’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a désigné par onction comme roi, de préférence à tes compagnons, avec une huile de joie. Et: C’est toi, Seigneur, qui au commencement as fondé la terre, et le ciel est l’œuvre de tes mains. Eux, ils disparaîtront, tandis que toi, tu restes là. Ils vieilliront tous comme un vêtement. Tu les enrouleras comme un manteau, ils seront remplacés [comme un vêtement]. Mais toi, tu es toujours le même et ton existence n’aura pas de fin. (Hébreux 1:8-12)

Je veux proclamer le décret de l’Eternel. Il m’a dit: «Tu es mon fils, je t’ai engendré aujourd’hui! (Psaumes 2:7)

… quand ta vie (= du roi David) prendra fin et que tu seras couché avec tes ancêtres, je ferai surgir après toi ton descendant, celui qui sera issu de toi, et j’affermirai son règne. Ce sera lui qui construira une maison en l’honneur de mon nom, et j’affermirai pour toujours le trône de son royaume. Je serai pour lui un père et il sera pour moi un fils. (2 Samuel 7:12-14a)

Tu es le plus beau des hommes, la grâce coule de tes lèvres; c’est pourquoi Dieu t’a béni pour toujours. Vaillant guerrier, mets ton épée au côté, signe de ta grandeur et de ta majesté… (Psaumes 45:3-4)

Ton trône, ô Dieu, est éternel. Le sceptre de ton règne est un sceptre de justice. Tu aimes la justice et tu détestes la méchanceté; c’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a désigné par onction comme roi, de préférence à tes compagnons, avec une huile de joie. (Psaumes 45:7-8)

Maintenant l’Eternel parle, lui qui m’a formé dès le ventre de ma mère, pour que je sois son serviteur, pour que je ramène Jacob vers lui, pour qu’Israël soit rassemblé près de lui. J’ai de l’importance aux yeux de l’Eternel et mon Dieu est ma force. Il dit: «C’est trop peu que tu sois mon serviteur pour relever les tribus de Jacob et pour ramener les restes d’Israël: je t’établis pour être la lumière des nations, pour apporter mon salut jusqu’aux extrémités de la terre… (Essaïe 49: 5-6)

Voici ce que dit l’Eternel, le Saint d’Israël, celui qui le rachète, à l’homme qu’on méprise, qui fait horreur à la nation, à l’esclave des tyrans: «A ta vue, des rois se lèveront, des princes se prosterneront à cause de l’Eternel, qui est fidèle, du Saint d’Israël, qui t’a choisi.» (Essaïe 49:7)

L’Eternel a déclaré à mon Seigneur: «Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que j’aie fait de tes ennemis ton marchepied.» (Psaumes 110:1)

Comme les pharisiens se trouvaient rassemblés, Jésus les interrogea en ces termes: «Que pensez-vous du Messie? De qui est-il le fils?» Ils lui répondirent: «De David.» Et Jésus leur dit: «Comment donc David, animé par l’Esprit, peut-il l’appeler Seigneur lorsqu’il dit: “Le Seigneur a dit à mon Seigneur: ‘Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que j’aie fait de tes ennemis ton marchepied’? Si donc David l’appelle Seigneur, comment peut-il être son fils?» Aucun ne put lui répondre un mot. Et, depuis ce jour, personne n’osa plus lui poser de questions. (Matthieu 22:42-46)

Enfin, auquel des anges a-t-il déjà dit: Assieds-toi à ma droite jusqu’à ce que j’aie fait de tes ennemis ton marchepied? (Hébreux 1:13)

Voici mon serviteur, celui que je soutiendrai, celui que j’ai choisi et qui a toute mon approbation. J’ai mis mon Esprit sur lui; il révélera le droit aux nations. (Essaïe 42:1)

C’est vous qui êtes mes témoins, déclare l’Eternel, ainsi que mon serviteur, celui que j’ai choisi afin que vous sachiez, croyiez et reconnaissiez qui je suis: avant moi jamais aucun dieu n’a été formé et après moi jamais aucun autre n’existera. (Essaïe 43:10)

»Pendant que je regardais dans mes visions nocturnes, quelqu’un qui ressemblait à un fils de l’homme est venu avec les nuées du ciel. Il s’est avancé vers l’Ancien des jours et on l’a fait approcher de lui. On lui a donné la domination, la gloire et le règne, et tous les peuples, les nations et les hommes de toute langue l’ont servi. Sa domination est une domination éternelle qui ne cessera pas et son royaume ne sera jamais détruit. (Daniel 7:13-14)

Servez l’Eternel avec crainte et réjouissez-vous tout en tremblant. Rendez hommage au fils, de peur qu’il ne s’irrite et que vous n’alliez à votre perte, car sa colère s’enflamme rapidement. Heureux tous ceux qui se confient en lui! (Psaumes 2:11-12)

Jésus lui dit: «Il y a si longtemps que je suis avec vous et tu ne me connais pas, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire: ‘Montre-nous le Père’? (Jean 14:9)

Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez et vous l’avez vu.» (Jean 14:7)

Mon Père m’a tout donné, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler. (Matthieu 11:27)

[3]

… Mais, lorsque le moment est vraiment venu, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi, … (Galates 4:4)

Il concerne son Fils qui, en tant qu’homme, est né de la descendance de David (Romains 1:3)

Et la Parole s’est faite homme, elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle du Fils unique venu du Père. (Jean 1:14)

La vierge sera enceinte, elle mettra au monde un fils et on l’appellera Emmanuel, ce qui signifie «Dieu avec nous». (Matthieu 1:23)

… mais il (= Joseph) n’eut pas de relations conjugales avec elle (= Marie) jusqu’à ce qu’elle ait mis au monde un fils [premier-né] auquel il donna le nom de Jésus. (Matthieu 1:25)

Que votre attitude soit identique à celle de Jésus-Christ: lui qui est de condition divine, il n’a pas regardé son égalité avec Dieu comme un butin à préserver, mais il s’est dépouillé lui-même en prenant une condition de serviteur, en devenant semblable aux êtres humains. Reconnu comme un simple homme, il s’est humilié lui-même en faisant preuve d’obéissance jusqu’à la mort, même la mort sur la croix. (Philippiens 2:5-8)

Voici comment identifier l’Esprit de Dieu: tout esprit qui reconnaît que Jésus est le Messie venu en homme est de Dieu. (1 Jean 4:2)

[4]

Ainsi, ils sont trois à rendre témoignage: l’Esprit, l’eau et le sang, et les trois sont d’accord. (1 Jean 5:7-8)

… baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. (Matthieu 28:19)

Désormais je ne suis plus dans le monde, mais eux, ils sont dans le monde, tandis que je vais vers toi. Père saint, garde-les en ton nom, ce nom que tu m’as donné, afin qu’ils soient un comme nous. (Jean 17:11)

… afin que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient [un] en nous pour que le monde croie que tu m’as envoyé. (John 17:21)

Le Père et moi, nous sommes un. (Jean 10:30)

A travers lui, en effet, nous avons les uns et les autres accès auprès du Père par le même Esprit. (Ephesiens 2:18)

Et parce que vous êtes ses fils, Dieu a envoyé dans votre cœur l’Esprit de son Fils qui crie: «Abba! Père!» (Galates 4:6)

… afin que, unis dans l’amour, ils soient encouragés dans leur cœur et qu’ils soient enrichis d’une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, aussi bien du Père que de Christ. C’est en Lui que sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la connaissance. (Colossiens 2:2-3)

[5]

Il ajouta: «Tu ne pourras pas voir mon visage, car l’homme ne peut me voir et vivre.» (Exode 33:20)

Personne n’a jamais vu Dieu; Dieu le Fils unique, qui est dans l’intimité du Père, est celui qui l’a fait connaître. (Jean 1:18)

[6]

Jacob resta seul. C’est alors qu’un homme lutta avec lui jusqu’au lever de l’aurore. (Genèse 32:25)

… car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes et tu as été vainqueur. (Genèse 32:29)

Jacob appela cet endroit Peniel, car, dit-il, «j’ai vu Dieu face à face et ma vie a été sauvée.» (Genèse 32:30)

Comme Josué était près de Jéricho, il leva les yeux et regarda. Voici qu’un homme se tenait debout devant lui, son épée dégainée dans la main. Josué alla vers lui et lui dit: «Es-tu pour nous ou pour nos ennemis?» Il répondit: «Non. Je suis le chef de l’armée de l’Eternel, j’arrive maintenant.» Josué tomba le visage contre terre, adora et dit: «Que dit mon seigneur à son serviteur?» Le chef de l’armée de l’Eternel dit à Josué: «Enlève tes sandales de tes pieds, car l’endroit où tu te tiens est saint.» Josué se conforma à cet ordre. (Josué 5:13-15)

Comprenant que c’était l’ange de l’Eternel, Gédéon s’exclama: «Malheur à moi, Seigneur Eternel, car j’ai vu l’ange de l’Eternel face à face.» (Juges 6:22)

[7]

Le Fils est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. (Colossiens 1:15)

En effet, c’est en Lui qu’habite corporellement toute la plénitude de la divinité. (Colossiens 2:9)

[8]

Manoach ne savait pas que c’était un ange de l’Eternel. Il dit à l’ange de l’Eternel: «Quel est ton nom, afin que nous te donnions gloire quand ta parole s’accomplira?» L’ange de l’Eternel lui répondit: «Pourquoi demandes-tu mon nom? Il est merveilleux.» (Juges 13:17-18)

En effet, un enfant nous est né, un fils nous a été donné, et la souveraineté reposera sur son épaule; on l’appellera merveilleux conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. (Ésaïe 9:5)

[9]

Le Père et moi, nous sommes un. (Jean 10:30)

“Approchez-vous de moi et écoutez cela! Depuis le début, je n’ai pas parlé en secret; au moment où cela se produira, je serai là. Et maintenant le Seigneur, l’Eternel, m’a envoyé avec son Esprit.” (Ésaïe 48:16)

… afin que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et comme je suis en toi, afin qu’eux aussi soient [un] en nous pour que le monde croie que tu m’as envoyé. (Jean 17:21)

… mais nous savons aussi que le Fils de Dieu est venu et nous a donné l’intelligence pour connaître le vrai Dieu; et nous sommes unis au vrai Dieu si nous sommes unis à son Fils Jésus-Christ. C’est lui qui est le vrai Dieu et la vie éternelle. (1 Jean 5:20)

[10]

Je veux proclamer le décret de l’Eternel. Il m’a dit: “Tu es mon fils, je t’ai engendré aujourd’hui!” (Psaume 2:7)

A cette époque-là, Jésus vint de Nazareth en Galilée, et il fut baptisé par Jean dans le Jourdain. Au moment où il sortait de l’eau, il vit le ciel s’ouvrir et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe, et une voix se fit entendre du ciel: «Tu es mon Fils bien-aimé, tu as toute mon approbation.» (Marc 1:9-11)

Une nuée vint les couvrir, et de la nuée sortit une voix: «Celui-ci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le!» (Marc 9:7)

“ Et nous, nous croyons et nous savons que tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant.” (Jean 6:69)

[11]

Dieu, dans ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par le Fils. Il l’a établi héritier de toute chose et c’est par lui aussi qu’il a créé l’univers. Le Fils est le reflet de sa gloire et l’expression de sa personne, il soutient tout par sa parole puissante. Après avoir accompli [au travers de lui-même] la purification de nos péchés, il s’est assis à la droite de la majesté divine dans les lieux très hauts. (Hébreux 1:2-3)

En effet, Dieu a voulu que toute sa plénitude habite en lui. Il a voulu par Christ tout réconcilier avec lui-même, aussi bien ce qui est sur la terre que ce qui est dans le ciel, en faisant la paix à travers lui, par son sang versé sur la croix. (Colossiens 1:19-20)

Le Fils est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création. (Colossiens 1:15)

… Christ. En effet, c’est en lui qu’habite corporellement toute la plénitude de la divinité. (Colossiens 2:9)

[12]

Et toi, Bethléhem Ephrata, qui es petite parmi les villes de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël et dont l’origine remonte loin dans le passé, à l’éternité. (Michée 5:1)

[13]

»Voici que les jours viennent, déclare l’Eternel, où je donnerai à David un germe juste. Il régnera avec compétence, il exercera le droit et la justice dans le pays. A son époque, Juda sera sauvé et Israël habitera en sécurité. Voici le nom dont on l’appellera: ‘L’Eternel notre justice’. (Jérémie 23:4-6)

Puis un rameau poussera de la souche d’Isaï, un rejeton de ses racines portera du fruit. L’Esprit de l’Eternel reposera sur lui: Esprit de sagesse et de discernement, Esprit de conseil et de puissance, Esprit de connaissance et de crainte de l’Eternel. (Ésaïe 11:1-2)

[14]

Voici la généalogie de Jésus-Christ, fils de David, (…) Isaï eut David. Le roi David eut Salomon (…) Jacob eut pour fils Joseph, l’époux de Marie, de laquelle est né Jésus, qu’on appelle le Christ. (Matthieu 1:1-16)

[15]

Jésus (…) Il était, comme on le croyait, fils de Joseph, fils d’Héli, (= le mot “beau-fils” n’existait pas en grec au temps que l’evangile était écrit. Joseph était consideré d’être le fils d’Héli parce qu’il était marié à Marie, la fille d’Héli) (…) fils de Nathan, fils de David, fils d’Isaï, (…) fils d’Adam, fils de Dieu. (Luke 3:23-38)

“Alors je déverserai sur la famille de David et sur les habitants de Jérusalem un esprit de grâce et de supplication, et ils tourneront les regards vers moi, celui qu’ils ont transpercé. Ils pleureront sur lui comme on pleure sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur lui comme on pleure sur un premier-né. (…) Le pays sera dans le deuil, chaque clan à part: le clan de la famille de David à part et les femmes à part, le clan de la famille de Nathan à part et les femmes à part… (à venir dans le futur, Zacharie 12:10-12)

[16]

»Sache-le donc et sois attentif! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem serait restaurée et reconstruite jusqu’au Messie, au conducteur, il y a 7 semaines et 62 semaines. Les places et les fossés seront restaurés et reconstruits, mais ce sera une période de détresse. Après les 62 semaines, le Messie sera exclu et il n’y aura personne pour lui venir en aide. (Daniel 9:25-26a)

Voici quelques explications: le commandement a été donné par le roi Artaxerxès, voyez Néhémie 2:1, le mot «semaine» est en hébreu pour une période de 7 ans, ce qui correspond à deux périodes de 49 et 434 ans. Après les 62 “semaines” (qui ont eu lieu après les 7 premières “semaines”, donc au total 483 ans plus tard) le Messie serait coupé. C’est la date exacte du dimanche des Rameaux, quand Jésus-Christ est entré à Jérusalem, monté sur un âne comme prédit dans Zacharie 9:9, seulement pour être rejeté par les dirigeants juifs de cette époque-là.

[17]

La femme lui dit: «Je sais que le Messie doit venir, celui que l’on appelle Christ. Quand il sera venu, il nous annoncera tout.» Jésus lui dit: «Je le suis, moi qui te parle.» (Jean 4:25-26)

«Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre?» Jésus leur répondit: «Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne représenterai pas un obstacle!» (Matthieu 11:3-6)

Mais si je les fais, même si vous ne me croyez pas, croyez à ces œuvres afin de savoir et de reconnaître que le Père est en moi et que je suis en lui.» (Jean 10: 38)

Beaucoup parmi la foule crurent en lui, et ils disaient: «Le Messie, quand il viendra, fera-t-il plus de signes miraculeux que n’en a fait celui-ci?» (Jean 7:31)

Simon Pierre répondit: «Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant.» Jésus reprit la parole et lui dit: «Tu es heureux, Simon, fils de Jonas, car ce n’est pas une pensée humaine qui t’a révélé cela, mais c’est mon Père céleste. (Matthieu 16:16-17)

Vous m’appelez Maître et Seigneur, et vous avez raison, car je le suis. (Jean 13:13)

Jésus leur dit: «En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham soit né, je suis.» (Jean 8:58)

C’est que personne n’a vu le Père, sauf celui qui vient de Dieu; lui, il a vu le Père. (Jean 6:46)

Jésus, qui savait tout ce qui devait lui arriver, s’avança alors et leur dit: «Qui cherchez-vous?» Ils lui répondirent: «Jésus de Nazareth.» Jésus leur dit: «C’est moi.» Judas, celui qui le trahissait, était avec eux. Lorsque Jésus leur dit: «C’est moi», ils reculèrent et tombèrent par terre. (Jean 18:4-6)

Mais Jésus gardait le silence et ne répondit rien. Le grand-prêtre l’interrogea de nouveau et lui dit: «Es-tu le Messie, le Fils du Dieu béni?» Jésus répondit: «Je le suis. Et vous verrez le Fils de l’homme assis à la droite du Tout-Puissant et venant sur les nuées du ciel.» (Marc 14:61-62)

Mais Jésus gardait le silence. Le grand-prêtre [prit la parole et] lui dit: «Je t’adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Messie, le Fils de Dieu.» Jésus lui répondit: «Tu le dis. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’homme assis à la droite du Tout-Puissant et venant sur les nuées du ciel.» (Matthieu 26:63-64)

Tous dirent: «Tu es donc le Fils de Dieu?» Il leur répondit: «Vous le dites, je le suis.» (Luc 22:70)

Ils se mirent à l’accuser, disant: «Nous avons trouvé cet homme qui sème le désordre dans notre nation; il empêche de payer les impôts à l’empereur et se présente lui-même comme le Messie, le roi.» Pilate lui demanda: «Es-tu le roi des Juifs?» Jésus lui répondit: «Tu le dis.» (Luc 23:2-3)

[18]

Vers le même temps vint Jésus, homme sage, si toutefois il faut l’appeler un homme. Car il était un faiseur de miracles et le maître des hommes qui reçoivent avec joie la vérité. Et il attira à lui beaucoup de Juifs et beaucoup de Grecs. C’était le Christ. Et lorsque sur la dénonciation de nos premiers citoyens, Pilate l’eut condamné à la crucifixion, ceux qui l’avaient d’abord chéri ne cessèrent pas de le faire, car il leur apparut trois jours après ressuscité, alors que les prophètes divins avaient annoncé cela et mille autres merveilles à son sujet. Et le groupe appelé d’après lui celui des Chrétiens n’a pas encore disparu. (Flavius Josephus, livre 18, chapitre 3.3)

[19]

Jésus parcourait toute la Galilée; il enseignait dans les synagogues, proclamait la bonne nouvelle du royaume et guérissait toute maladie et toute infirmité parmi le peuple. Sa réputation gagna toute la Syrie et on lui amenait tous ceux qui souffraient de maladies et de douleurs de divers genres, des démoniaques, des épileptiques, des paralysés; et il les guérissait. (Matthieu 4:23-24)

Jésus parcourait toutes les villes et les villages; il enseignait dans les synagogues, proclamait la bonne nouvelle du royaume et guérissait toute maladie et toute infirmité. (Matthieu 9:35)

Jésus le sut et s’éloigna de là. Une grande foule le suivit. Il guérit tous les malades. (Matthieu 12:15)

Quand Jésus sortit de la barque, il vit une grande foule et fut rempli de compassion pour elle, et il guérit les malades. (Matthieu 14:14)

Une grande foule s’approcha de lui; il y avait parmi eux des boiteux, des aveugles, des muets, des estropiés et beaucoup d’autres malades. On les amena aux pieds de Jésus et il les guérit, de sorte que la foule était émerveillée de voir les muets parler, les estropiés être guéris, les boiteux marcher, les aveugles voir, et elle célébrait la gloire du Dieu d’Israël. (Matthieu 15:30-31)

Il (= Jean-Baptiste) en appela deux qu’il envoya vers Jésus pour lui dire: «Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre?» Arrivés vers Jésus, ils dirent: «Jean-Baptiste nous a envoyés vers toi pour te demander: ‘Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre?’» A ce moment-là, Jésus guérit de nombreuses personnes de maladies, d’infirmités et d’esprits mauvais et il rendit la vue à bien des aveugles. Puis il leur répondit: «Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu: les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres. Heureux celui pour qui je ne représenterai pas un obstacle!» (Luc 7:19-23)

Le jour suivant, Jésus alla dans une ville appelée Naïn; ses disciples [en assez grand nombre] et une grande foule faisaient route avec lui. Lorsqu’il fut près de la porte de la ville, voici qu’on portait en terre un mort, fils unique de sa mère qui était veuve; beaucoup d’habitants de la ville l’accompagnaient. En voyant la femme, le Seigneur fut rempli de compassion pour elle et lui dit: «Ne pleure pas!» Il s’approcha et toucha le cercueil; ceux qui le portaient s’arrêtèrent. Il dit: «Jeune homme, je te le dis, lève-toi!» Et le mort s’assit et se mit à parler. Jésus le rendit à sa mère. (Luc 7:11-15)

Jésus parlait encore quand quelqu’un arriva de chez le chef de la synagogue et [lui] dit: «Ta fille est morte, ne dérange plus le maître.» Mais Jésus, qui avait entendu, dit au chef de la synagogue: «N’aie pas peur, crois seulement, et elle sera sauvée.» Lorsqu’il fut arrivé à la maison, il ne laissa personne entrer [avec lui], sauf Pierre, Jean et Jacques, ainsi que le père et la mère de l’enfant. Tous pleuraient et se lamentaient sur elle. Alors Jésus dit: «Ne pleurez pas, [car] elle n’est pas morte, mais elle dort.» Ils se moquaient de lui, sachant qu’elle était morte. Mais il [les fit tous sortir,] prit la jeune fille par la main et dit d’une voix forte: «Mon enfant, lève-toi.» Son esprit revint en elle et elle se leva immédiatement; Jésus ordonna de lui donner à manger. Les parents de la jeune fille furent remplis d’étonnement; il leur recommanda de ne dire à personne ce qui était arrivé. (Luc 8:49-56)

Il y avait un homme malade; c’était Lazare de Béthanie, le village de Marie et de sa sœur Marthe. (Marie était celle qui versa du parfum sur les pieds du Seigneur et qui les essuya avec ses cheveux; c’était son frère Lazare qui était malade.) Les sœurs envoyèrent dire à Jésus: «Seigneur, celui que tu aimes est malade.» A cette nouvelle, Jésus dit: «Cette maladie n’aboutira pas à la mort, mais elle servira à la gloire de Dieu, afin qu’à travers elle la gloire du Fils de Dieu soit révélée.» Or, Jésus aimait Marthe, sa sœur et Lazare. Quand il eut appris que Lazare était malade, il resta encore deux jours à l’endroit où il était. Puis il dit aux disciples: «Retournons en Judée.» Les disciples lui dirent: «Maître, tout récemment les Juifs cherchaient à te lapider et tu retournes là-bas?» Jésus répondit: «N’y a-t-il pas douze heures de jour? Si quelqu’un marche pendant le jour, il ne trébuche pas, parce qu’il voit la lumière de ce monde; mais si quelqu’un marche pendant la nuit, il trébuche, parce que la lumière n’est pas en lui.» Après ces paroles, il leur dit: «Notre ami Lazare s’est endormi, mais je vais aller le réveiller.» Les disciples lui dirent: «Seigneur, s’il s’est endormi, il sera guéri.» En fait, Jésus avait parlé de la mort de Lazare, mais ils crurent qu’il parlait de l’assoupissement du sommeil. Jésus leur dit alors ouvertement: «Lazare est mort. Et à cause de vous, afin que vous croyiez, je me réjouis de ce que je n’étais pas là. Mais allons vers lui.» Là-dessus Thomas, appelé Didyme, dit aux autres disciples: «Allons-y, nous aussi, afin de mourir avec lui.» A son arrivée, Jésus trouva que Lazare était depuis quatre jours déjà dans le tombeau. Béthanie était près de Jérusalem, à moins de trois kilomètres, et beaucoup de Juifs étaient venus chez Marthe et Marie pour les consoler de la mort de leur frère. Lorsque Marthe apprit que Jésus arrivait, elle alla à sa rencontre, tandis que Marie restait assise à la maison. Marthe dit à Jésus: «Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort. [Cependant,] même maintenant, je sais que tout ce que tu demanderas à Dieu, Dieu te l’accordera.» Jésus lui dit: «Ton frère ressuscitera.» «Je sais, lui répondit Marthe, qu’il ressuscitera lors de la résurrection, le dernier jour.» Jésus lui dit: «C’est moi qui suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt; et toute personne qui vit et croit en moi ne mourra jamais. Crois-tu cela?» Elle lui dit: «Oui, Seigneur, je crois que tu es le Messie, le Fils de Dieu, qui devait venir dans le monde.» Après avoir dit cela, elle alla appeler secrètement sa sœur Marie en lui disant: «Le maître est ici et te demande.» A ces mots, Marie se leva sans attendre et alla vers lui. Jésus n’était pas encore entré dans le village, mais il était à l’endroit où Marthe l’avait rencontré. Les Juifs qui étaient avec Marie dans la maison et qui la consolaient la virent se lever soudain et sortir; ils la suivirent en disant: «Elle va au tombeau pour y pleurer.» Marie arriva à l’endroit où était Jésus. Quand elle le vit, elle tomba à ses pieds et lui dit: «Seigneur, si tu avais été ici, mon frère ne serait pas mort.» En la voyant pleurer, elle et les Juifs venus avec elle, Jésus fut profondément indigné et bouleversé. Il dit: «Où l’avez-vous mis?» «Seigneur, lui répondit-on, viens et tu verras.» Jésus pleura. Les Juifs dirent alors: «Voyez comme il l’aimait!» Et quelques-uns d’entre eux dirent: «Lui qui a ouvert les yeux de l’aveugle, ne pouvait-il pas aussi faire en sorte que cet homme ne meure pas?»​ Jésus, de nouveau profondément indigné, se rendit au tombeau. C’était une grotte; une pierre fermait l’entrée. Jésus dit: «Enlevez la pierre.» Marthe, la sœur du mort, lui dit: «Seigneur, il sent déjà, car il y a quatre jours qu’il est là.» Jésus lui dit: «Ne t’ai-je pas dit que si tu crois, tu verras la gloire de Dieu?» Ils enlevèrent donc la pierre [de l’endroit où le mort avait été déposé]. Jésus leva alors les yeux et dit: «Père, je te remercie de ce que tu m’as écouté. Pour ma part, je savais que tu m’écoutes toujours, mais j’ai parlé à cause de la foule qui m’entoure, afin qu’ils croient que c’est toi qui m’as envoyé.» Après avoir dit cela, il cria d’une voix forte: «Lazare, sors!» Et le mort sortit, les pieds et les mains attachés par des bandelettes et le visage enveloppé d’un linge. Jésus leur dit: «Détachez-le et laissez-le s’en aller.» Beaucoup de Juifs qui étaient venus auprès de Marie et qui virent ce que Jésus avait fait crurent en lui. Mais quelques-uns d’entre eux allèrent trouver les pharisiens et leur racontèrent ce que Jésus avait fait. (Jean 11:1-46)

[20]

En effet, tout comme par la désobéissance d’un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, beaucoup seront rendus justes par l’obéissance d’un seul. (Romains 5:19)

Ainsi, bien qu’étant Fils, il a appris l’obéissance par ce qu’il a souffert. Et parfaitement qualifié, il est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l’auteur d’un salut éternel… (Hébreux 5:8-9)

Le Seigneur, l’Eternel, m’a ouvert l’oreille, et moi, je ne me suis pas rebellé, je n’ai pas reculé. (Ésaïe 50:5)

C’est pourquoi, en entrant dans le monde, Christ dit: Tu n’as voulu ni sacrifices ni offrandes, mais tu m’as formé un corps; tu n’as accepté ni holocaustes ni sacrifices pour le péché, alors j’ai dit: ‘Me voici, je viens – dans le rouleau du livre il est écrit à mon sujet – pour faire, ô Dieu, ta volonté. (Hébreux 10:5-7)

Ne fallait-il pas que le Messie souffre ces choses et qu’il entre dans sa gloire?» (Luc 24:26)

Et il leur dit: «Ainsi, il était écrit [– et il fallait que cela arrive –] que le Messie souffrirait et qu’il ressusciterait le troisième jour, … (Luc 24:46)

Mais Dieu a ainsi accompli ce qu’il avait annoncé d’avance par la bouche de tous les prophètes, à savoir que son Messie devait souffrir. (Actes 3:18)

“… que le Messie souffrirait, qu’il serait le premier à ressusciter et qu’il annoncerait la lumière au peuple juif et aux non-Juifs.» (Actes 26:23)

Jésus leur répondit: «Il est vrai qu’Elie doit venir [d’abord] et rétablir toutes choses, mais je vous le dis: Elie est déjà venu, ils ne l’ont pas reconnu et ils l’ont traité comme ils ont voulu. De même le Fils de l’homme souffrira de leur part.» Les disciples comprirent alors qu’il leur parlait de Jean-Baptiste. (Matthieu 17:11-13)

[21]

Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem serait restaurée et reconstruite jusqu’au Messie, au conducteur,… Après les 62 semaines, le Messie sera exclu et il n’y aura personne pour lui venir en aide…. (Daniel 9:25-26)

… et l’Eternel a fait retomber sur lui nos fautes à tous. (Ésaïe 53:6b)

Si tu fais de sa vie un sacrifice de culpabilité, …. (Ésaïe 53:10)

J’ai présenté mon dos à ceux qui me frappaient et mes joues à ceux qui m’arrachaient la barbe, je n’ai pas caché mon visage aux insultes et aux crachats. (Ésaïe 50:6)

Mais lui, il était blessé à cause de nos transgressions, brisé à cause de nos fautes: la punition qui nous donne la paix est tombée sur lui, et c’est par ses blessures que nous sommes guéris. (Ésaïe 53:5)

… une bande de scélérats rôdent autour de moi; ils ont percé mes mains et mes pieds. Je pourrais compter tous mes os; eux, ils observent, ils me regardent, ils se partagent mes vêtements, ils tirent au sort mon habit.(Psaumes 22: 17-19)

… moi, celui qu’ils ont transpercé. (Zacharie 12:10)

Par sa connaissance, mon serviteur juste procurera la justice à beaucoup d’hommes; c’est lui qui portera leurs fautes. (Ésaïe 53:11b)

… parce qu’il s’est dépouillé lui-même jusqu’à la mort et qu’il a été compté parmi les criminels, parce qu’il a porté le péché de beaucoup d’hommes et qu’il est intervenu en faveur des coupables. (Ésaïe 53:12b)

Vous qui étiez morts en raison de vos fautes et de l’incirconcision de votre corps, il vous a rendus à la vie avec lui. Il nous a pardonné toutes nos fautes, il a effacé l’acte rédigé contre nous qui nous condamnait par ses prescriptions, et il l’a annulé en le clouant à la croix. (Colossiens 2:13-14)

[En effet,] celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu.» (2 Corinthiens 5:21)

[22]

Ainsi donc, de même que par une seule faute la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte d’acquittement la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes. (Romains 5:18)

Voyant ce qui était arrivé, l’officier romain rendit gloire à Dieu en disant: «Certainement, cet homme était juste.» (Luc 23:47)

… Jésus-Christ, lui qui est devenu, par la volonté de Dieu, notre sagesse, notre justice, la source de notre sainteté et notre libérateur, … (1 Corinthiens 1:30)

… par la justice de notre Dieu et Sauveur Jésus-Christ, … (2 Pierre 1:1)

… si quelqu’un a péché, nous avons un défenseur auprès du Père, Jésus-Christ le juste. (1 Jean 2:1)

[23]

Or, d’après la loi, presque tout est purifié avec du sang et, s’il n’y a pas de sang versé, il n’y a pas de pardon. (Hébreux 9:22)

… Christ…, lui qui n’a pas commis de péché et dans la bouche duquel on n’a pas trouvé de tromperie (1 Pierre 2:22)

On a mis son tombeau parmi les méchants, sa tombe avec le riche, alors qu’il n’avait pas commis de violence
et qu’il n’y avait pas eu de tromperie dans sa bouche. (Ésaïe 53:9)

[En effet,] celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu.» (2 Corinthiens 5:21)

Ainsi, puisque nous avons un souverain grand-prêtre qui a traversé le ciel, Jésus, le Fils de Dieu, restons fermement attachés à la foi que nous professons. En effet, nous n’avons pas un grand-prêtre incapable de compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté en tout point comme nous, mais sans commettre de péché. (Hebreux 4:14-15)

Ainsi donc, de même que par une seule faute la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte d’acquittement la justification qui donne la vie s’étend à tous les hommes. En effet, tout comme par la désobéissance d’un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, beaucoup seront rendus justes par l’obéissance d’un seul. (Romans 5:18-19)

[24]

La loi, en effet, possède une ombre des biens à venir, et non l’exacte représentation de la réalité; elle ne peut jamais, par l’offrande annuelle et toujours répétée des mêmes sacrifices, conduire à la perfection ceux qui y participent. Sinon, n’aurait-on pas cessé de les offrir? Ceux qui rendent ce culte, purifiés une fois pour toutes, n’auraient en effet plus du tout conscience de leurs péchés. Mais en réalité, le souvenir des péchés est rappelé chaque année par ces sacrifices, car il est impossible que le sang de taureaux et de boucs enlève les péchés. (Hebreux 10:1-4)

Or, d’après la loi, presque tout est purifié avec du sang et, s’il n’y a pas de sang versé, il n’y a pas de pardon.(Hebreux 9:22)

En effet, le sang des boucs et des taureaux ainsi que la cendre d’une vache, dont on asperge ceux qui sont souillés, les rendent saints en leur procurant une pureté rituelle. Si tel est le cas, le sang de Christ, qui s’est offert lui-même à Dieu par l’Esprit éternel comme une victime sans défaut, purifiera d’autant plus votre conscience des œuvres mortes afin que vous serviez le Dieu vivant! (Hebreux 9:13-14)

[25]

Abraham répondit: «Mon fils, Dieu pourvoira lui-même à l’agneau pour l’holocauste.» Et ils continuèrent à marcher tous les deux ensemble. (Genèse 22:8)

Le lendemain, il vit Jésus s’approcher de lui et dit: «Voici l’Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde. (Jean 1:29)

Il vit Jésus passer et dit: «Voici l’Agneau de Dieu.» (Jean 1:36)

Et si c’est comme à un Père que vous faites appel à celui qui juge chacun conformément à sa manière d’agir sans faire de favoritisme, conduisez-vous avec une crainte respectueuse pendant le temps de votre séjour sur la terre. Vous le savez en effet, ce n’est pas par des choses corruptibles comme l’argent ou l’or que vous avez été rachetés de la manière de vivre dépourvue de sens que vous avaient transmise vos ancêtres, mais par le sang précieux de Christ, qui s’est sacrifié comme un agneau sans défaut et sans tache. (1 Pierre 1:17-19)

[26]

Christ est mort, et c’est pour le péché qu’il est mort une fois pour toutes; maintenant qu’il est vivant, c’est pour Dieu qu’il vit. (Romains 6:10)

Il n’a pas besoin comme les autres grands-prêtres d’offrir chaque jour des sacrifices, d’abord pour ses propres péchés, ensuite pour ceux du peuple, car il a accompli ce service une fois pour toutes en s’offrant lui-même en sacrifice. (Hebreux 7:27)

… et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non pas avec le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais avec son propre sang. Il nous a ainsi obtenu un rachat éternel. (Hebreux 9:12)

Et c’est en raison de cette volonté que nous avons été rendus saints par l’offrande du corps de Jésus-Christ une fois pour toutes. (Hebreux 10:10)

[27]

[En effet,] celui qui n’a pas connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu.» (2 Corinthiens 5:21)

Voilà pourquoi Jésus aussi, afin de procurer la sainteté au peuple au moyen de son propre sang, a souffert à l’extérieur de la ville. (Hebreux 13:12)

… et il est entré une fois pour toutes dans le lieu très saint, non pas avec le sang de boucs et de jeunes taureaux, mais avec son propre sang. Il nous a ainsi obtenu un rachat éternel. (Hebreux 9:12)

… prenez soin de l’Eglise de Dieu qu’il s’est acquise par son propre sang. (Actes 20:28b)

En lui, par son sang, nous sommes rachetés, pardonnés de nos fautes, conformément à la richesse de sa grâce. (Ephesians 1:7)

Il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume de son Fils bien-aimé, en qui nous sommes rachetés, pardonnés de nos péchés. (Colossiens 1:13-14)

Vous le savez en effet, ce n’est pas par des choses corruptibles comme l’argent ou l’or que vous avez été rachetés de la manière de vivre dépourvue de sens que vous avaient transmise vos ancêtres, mais par le sang précieux de Christ, qui s’est sacrifié comme un agneau sans défaut et sans tache. (1 Pierre 1:18-19)

Mais si nous marchons dans la lumière, tout comme Dieu lui-même est dans la lumière, nous sommes en communion les uns avec les autres et le sang de Jésus[-Christ] son Fils nous purifie de tout péché. Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous trompons nous-mêmes et la vérité n’est pas en nous. Si nous reconnaissons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner et pour nous purifier de tout mal. Si nous disons que nous n’avons pas péché, nous faisons de Dieu un menteur, et sa parole n’est pas en nous.
(1 Jean 1:7-10)

[28]

Christ est mort pour nos péchés, conformément aux Ecritures; il a été enseveli et il est ressuscité le troisième jour, conformément aux Ecritures. Ensuite il est apparu à Céphas, puis aux douze. Après cela, il est apparu à plus de 500 frères et sœurs à la fois, … (1 Corinthiens 15:-6)

Après avoir souffert, il se présenta à eux vivant et leur en donna de nombreuses preuves: pendant 40 jours, il se montra à eux et parla de ce qui concerne le royaume de Dieu. (Actes 1:3)

Thomas appelé Didyme, l’un des douze, n’était pas avec eux lorsque Jésus vint. Les autres disciples lui dirent donc: «Nous avons vu le Seigneur.» Mais il leur dit: «Si je ne vois pas dans ses mains la marque des clous, si je n’y mets pas mon doigt et si je ne mets pas ma main dans son côté, je ne croirai pas.»
Huit jours après, les disciples de Jésus étaient de nouveau dans la maison et Thomas se trouvait avec eux. Jésus vint alors que les portes étaient fermées, se tint au milieu d’eux et dit: «Que la paix soit avec vous!» Puis il dit à Thomas: «Avance ton doigt ici et regarde mes mains. Avance aussi ta main et mets-la dans mon côté. Ne sois pas incrédule, mais crois!» Thomas lui répondit: «Mon Seigneur et mon Dieu!» Jésus lui dit: «Parce que tu m’as vu, tu as cru. Heureux ceux qui n’ont pas vu et qui ont cru!» (Jean 20:24-29)

En effet, Christ est mort et [il est ressuscité,] il est revenu à la vie pour être le Seigneur des morts et des vivants. (Romains 14:9)

Et s’il est mort pour tous, c’était afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour celui qui est mort et ressuscité pour eux. (2 Corinthiens 5:15)

[29]

Qui les condamnera? [Jésus-]Christ est mort, bien plus, il est ressuscité, il est à la droite de Dieu et il intercède pour nous! (Romains 8:34)

… tandis que Christ, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s’est assis pour toujours à la droite de Dieu. (Hebreux 10:12)

Faisons-le en gardant les regards sur Jésus, qui fait naître la foi et la mène à la perfection. En échange de la joie qui lui était réservée, il a souffert la croix en méprisant la honte qui s’y attachait et il s’est assis à la droite du trône de Dieu. (Hebreux 12:2)

[30]

Jésus s’approcha et leur dit: «Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. (Matthieu 28:18)

… la paix par Jésus-Christ, qui est le Seigneur de tous. (Acts 10:36)

[31]

Le voici qui vient avec les nuées. Tout œil le verra, même ceux qui l’ont transpercé, et toutes les familles de la terre pleureront amèrement sur lui. Oui. Amen! (Apocalypse 1:7)

[32]

Ils combattront contre l’Agneau et l’Agneau les vaincra parce qu’il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois. Ceux qui ont été appelés, choisis et fidèles et sont avec lui les vaincront aussi.» (Apocalypse 17:14)

Ensuite, je vis le ciel ouvert, et voici qu’un cheval blanc apparut. Celui qui le montait s’appelle «Fidèle et Véritable», il juge et combat avec justice. Ses yeux étaient comme une flamme de feu et il y avait de nombreuses couronnes sur sa tête. Il portait un nom écrit, que personne d’autre que lui ne connaît. Il était habillé d’un vêtement trempé de sang. Son nom est «la Parole de Dieu». Les armées célestes le suivaient, montées sur des chevaux blancs et habillées d’un fin lin, blanc et pur. De sa bouche sortait une épée aiguë [à deux tranchants] pour frapper les nations. Il les dirigera avec un sceptre de fer et il écrasera lui-même le raisin dans la cuve à vin de l’ardente colère du Dieu tout-puissant. Il portait sur son vêtement et sur sa cuisse un nom écrit: «Roi des rois et Seigneur des seigneurs». (Apocalypse 19:11-16)

… de garder le commandement reçu en vivant sans tache et sans reproche jusqu’à l’apparition de notre Seigneur Jésus-Christ. Cette apparition, le bienheureux et seul souverain, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, la révélera au moment voulu. Il est le seul à posséder l’immortalité, lui qui habite une lumière inaccessible et qu’aucun homme n’a vu ni ne peut voir. A lui soient l’honneur et la puissance éternelle. Amen! (1 Timothée 6:14-16)

[33]

… Dieu. Il nous sauve à travers la résurrection de Jésus-Christ qui est monté au ciel, a reçu la soumission des anges, des autorités et des puissances et se trouve à la droite de Dieu. (1 Peter 3:21-22)

… et de la part de Jésus-Christ, le témoin fidèle, le premier-né d’entre les morts et le chef des rois de la terre! A celui qui nous aime, qui nous a lavés de nos péchés par son sang,… (Apocalypse 1:5)

C’est aussi pourquoi Dieu l’a élevé à la plus haute place et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom
afin qu’au nom de Jésus chacun plie le genou dans le ciel, sur la terre et sous la terre et que toute langue reconnaisse que Jésus-Christ est le Seigneur, à la gloire de Dieu le Père. (Philippiens 2:9-10)

[34]

“Qui parmi vous craint l’Eternel et écoute son serviteur? Si quelqu’un marche dans l’obscurité et manque de lumière, qu’il place sa confiance dans le nom de l’Eternel et s’appuie sur son Dieu!” (Ésaïe 50:10)

Rendez hommage au fils, de peur qu’il ne s’irrite et que vous n’alliez à votre perte, car sa colère s’enflamme rapidement. Heureux tous ceux qui se confient en lui! (Psaumes 2:12)